Chargement...

La baisse des offres d'emplois est particulièrement sensible dans les secteurs financiers et fiduciaires.© Andy RainLa baisse des offres d'emplois est particulièrement sensible dans les secteurs financiers et fiduciaires.

Le marché suisse du travail commence à s'essoufler

Pour la première fois en deux ans, une nette tendance à la baisse a été enregistrée à la fin de 2011, selon Adecco

Le marché de l’emploi national connaît une évolution négative depuis le 3e trimestre de 2011. Cette tendance s’est confirmée au dernier trimestre de l’année dernière. C’est ce qu’indiquent les résultats de l’Adecco Swiss Job Market Index (ASJMI). Réalisé en collaboration avec le Moniteur du marché de l’emploi suisse de l’Université de Zurich, cet indice est basé sur des enquêtes trimestrielles sur les offres d’emploi publiées dans la presse, sur les portails d’emploi en ligne et sur les sites Internet des entreprises.

Selon Adecco (qui se présente comme le leader en Suisse et dans le monde des services en personnel), le marché suisse de l’emploi a accusé une nette tendance à la baisse à la fin de 2011, pour la première fois en deux ans. L’indicateur a enregistré en effet une baisse de 5% des postes à pourvoir au 4e trimestre, atteignant alors sa valeur la plus faible de l’an passé.

Arc lémanique bien touché
L’enseigne note que le niveau de l’offre demeure toutefois élevé. Sur une année, l’indice s’inscrit ainsi en hausse de 8% au 4e trimestre de 2011.

Cette évolution négative est particulièrement nette dans l’arc lémanique (-5%) et dans l’agglomération de Zurich (-8%), deux régions qui comptent la plus forte densité d’entreprises de services. En comparaison annuelle, l’offre d’emplois a reculé de 11% autour du Léman et de 4% autour de Zurich.

Les secteurs financiers et fiduciaires accusent aussi le coup. Avec une chute de 21% du nombre de postes proposés, ces domaines atteignent leur plus bas niveau connu au cours de ces dernières années.

Jusqu’ici épargnées, les professions du management et de l’organisation reculent de 16%.

Médical-social épargné
Dans l’industrie et l’artisanat, la diminution de l’offre d’emplois atteint 11%. C’est même la plus marquée en deux ans. Cela pourrait présager d’un revirement de tendance négatif sur le marché de l’emploi suisse, relève Adecco.

Dans l’hôtellerie, la restauration et les services à la personne, la baisse est de 15%, et découle en partie d’effets saisonniers.

Mais la situation de l’offre de l’emploi n’est pas anémique dans tous les secteurs d’activité. Ainsi, le domaine du marketing et de la vente demeure stable. Mieux, dans le domaine médical, social et informatique, elle, a même augmenté.


Fabrice Breithaupt